Translate

samedi 15 septembre 2018

Instant de curiosité #7 - Malaisie

A Leggong, le vent souffle dans les palmiers, juste avant que chante l'imam...



Sensations associées :
Toucher : les tapis sous les pieds nus
Odeur : de la terre sèche et chaude
Goût : du ramboutan sucré


Notre chemin en Malaisie - สวัสดี (Sawatdikaa) Thailande !

Malaisie : Du 28 mai au 14 août puis du 28 août au 30 octobre 2017


Savoir-Faire acquis : 
- Langer bébé (Autre)

Savoir-Faire que l'on aurait souhaité acquérir :
(mais faute d'occasion, de temps ou d'explications suffisantes pour établir une fiche...)
- Fabriquer un cerf-volant (Se divertir)
- Faire du tempeh ( Cuisiner-Conserver)
- Fabriquer une toupie (Se divertir)

On a cueilli :  
Kombava, Kalupilé, mangues, cocos jaunes, cocos vertes, citrons verts, papayes, piments, "cherries", kumkat, ...

On a aimé : 
Rire avec Sola, papoter avec Jell, cuisiner avec Nenek, les desserts au lait de coco cuits à la vapeur dans les feuilles de bananier, savourer du tempeh frit, sentir les roses de la mamie de Varnika, se balader sous les cocotiers, les pancakes à la cacahuètes de Nenek, se perdre au soleil couchant dans la mangrove avec les coucouz, courir avec Mira et Hannah derrière un cerf-volant en fou rire, fabriquer le jalounga (berceau en népalais) de Maëly खुसी avec un bambou magique (variété qui n'est pas creuse), se baigner de nuit dans une eau plus chaude que l'air, fêter les un an d'Angela-Hannah, observer Maëly खुसी boire de l'eau de coco à même la coco, échanger des graines de tomates contre des graines de basilic, la quiétude des mosquées en journée, avoir la bouche remplie de papaye bien mûre (tellement qu'on ne peut même plus parler !), les pau à la coco (beignets cuits à la vapeur), grimper à 1250m d'altitude dans la jungle en écoutant les singes se chamailler, les ombres des bambous sur le bitume, se faire guider par des papillons de toutes les couleurs,  ...



On a moins aimé
Les orages qui ne préviennent pas, certains commerçants... commerçants !, ...

Quelques mots de vocabulaires :

Pour saluer : Salam
Merci : Terima kasih
Nous voyageons à vélo autour du monde : Kami melakukan perjalanan dengan basikal di seluruh dunia

Où ? : mana ?
Quand ? : apabila ?
Combien ? : berapa ?
Pourquoi ? mengapa ?
Quel ? : apa ?

Beau :indah
Bon (goût ou odeur) : lazat
Doucement : perlahan-lahan

Riz (cuisiné): nasi 
Légumes : sayur
Fruits : buah
...


Une couleur :
Blanc éblouissant.

Une odeur :
Papayer en fleurs. Frangipanier. Jasmin.

Un goût :
le "ti jak" cru, le tempeh frit, la coco fraîche, le pancake cacahuète de Nenek.

Un son :
Les singes qui se chamaillent, le vent dans les cocotiers, l'Azam (appel à la prière), les berceuses de Nenek.

Une sensation :
De dégouliner de chaleur.

Retrouvez aussi notre sélection de photos en Malaisie :
https://photos.app.goo.gl/jxwFWBXTpaoHHkFd6



Paysages, Faune, Flore - Malaisie

Notre idée fixe toujours en tête : aller contempler les fleurs de cerisiers au Japon, il est maintenant grand temps de mettre le cap au Nord !

fleur de jasmin (en cour de détermination) 
Parantica aspasia

Palmeraie (pour la production d'huile de palme) à perte de vue...
Nous traversons champs de palmiers, jungles luxuriantes, la chaîne Tenasserim à deux reprises dont un mémorable looping à Fraser Hills, vergers sauvages et abondants, reliefs aux formes mystiques, rivières et rizières...

Jungle, jungle, ...
Sungai Perak

Cumulus congestus... notre bonheur visuel quotidien !

Fraser Hills... un Troides brookiana sur fleur de Lilium (variété à déterminer) 

Et quel plaisir d'y découvrir une faune et une flore extraordinaire : formes, couleurs et diversité...
Voici quelques photographies (de nombreuses variétés restes à déterminer, n’hésitez pas à partager vos connaissances !) :

(variété à déterminer)
Pousse de bambou (variété à déterminer)
Pousse de fougère (variété à déterminer)



Calotes versicolor (mâle)
Kacang Botul (comestible cru ou cuit)
Macaca fascicularis


Varanus salvator (variété à déterminer)
Peris Lake
Calotes versicolor (Femelle)
Aplonis panayensis (variété à déterminer)
Geopelia striata
Cinnyris jugularis ornata
(variété à déterminer)
(variété à déterminer)

vendredi 14 septembre 2018

Rencontres et Savoir-Faire - Malaisie

 13 août 2017, Port Dickson - Muthi et sa femme
Première nuit dehors après 2 mois au sec et au frais (chez Nének, Jell, Sola et Angela Hanna). Muthi prend de pitié Maëly खुसी alors que nous installons la moustiquaire sous un kiosque du parc...
Accueil simple et généreux, délicieuses saveurs indiennes retrouvées, cadeaux de remerciement pour 30 ans de bons et loyaux services à la police et album photos du kitchissime mariage de leur fille fièrement étalés !


24 septembre 2017, Rembau - Azli et sa famille
Après une longue et chaude journée, nous cherchons désespérément un coin pour dormir dans un quartier résidentiel. Un gros 4x4 ouvre sa vitre teintée pour nous lancer en anglais : "Désolé de vous importuner, mais il faut que je vous parle ! Vous avez l'air... ... ... différents !"
Azli nous propose de monter la moustiquaire sous son porche avant de filer (à l'anglaise...) donner des cours (d'anglais...) du soir au lycée.
Discussion avec les chats, inspiration de fleurs de ramboutan, savoureuses anecdotes du voyage en Europe d'Azli, il y a 20 ans, album photos à l'appui !


26 septembre 2017, Simpang Durian - Wan
Alors que nous nous reposons et nous rafraîchissons au sein de la mosquée, le souriant homme à tout faire vient discuter, puis nous inviter à passer la nuit chez lui. Au moment du départ, Wan et son mari débarquent pour nous demander si tout va bien, et si l'on a besoin d'aide.
Devant l'insistance de Wan, notre premier hôte nous laisse entre ses mains...

Wan a peur de tout et tout le monde. Discussions que l'on tente en vain de nuancer...
Wan adore et chérit ses plantes. Riches échanges de précieuses graines !
Wan est généreuse... et rhabille Anne-Laure et Pierre-Jean de la tête au pieds !

3 octobre 2017, Tranum - Alba 
Au pied de la côte, on trouve un abri de fortune suréquipé : papayer et cocotiers à portée de mains ! La maison d'en face hurle une musique métallique par tout ses orifices ! Alba en sort, contrastant par sa douceur, pour nous ouvrir la salle de badminton pour y passer la nuit. 
Amina, une amie, ne quitte pas son casque de moto pour discuter et nous régaler de beignets de bananes !
Les voisins nous apportent biscuits, jus et autocuiseur pour nous préparer le riz.
Délicieuses odeurs de la rue (papayers en fleurs, roses, basilic,...), bouches pleines (et même plus!) de papayes juteuses et joie contagieuse d'Amina qui nous martèle son seul mot d'anglais "HAPPY!"


6 octobre 2017, Air Kuala Kubu - Imam et compagnie !
L'imam de Air Kuala Kubu nous cueille une coco aussi grosse que Maëly खुसी ! Record battu : 1.3 litre d'eau de coco et une bonne dose de chair toute fraiche !
Le mariage se prépare : kitch, paillettes et rococo !
Dégustation de douceurs au lait de coco cuit à la vapeur dans des feuilles de bananiers.

15 octobre 2017, Leggong - Kamaruddin et sa famille
Le jardin de Kamaruddin est un trésor aux 1001 trouvailles : gros cailloux transformé en voiture, échelles en cordes et bambou, suspensions ingénieuses, balançoires en tronc, banc en bois sculpté, cactacées en tous genres et pigeons voyageurs...
Échange curieux et respectueux, thé fleuri et pain tartiné de boubou (lentilles, tapioca et haricots cuits dans beaucoup de sucre !), vent dans les palmiers pendant que l'imam appelle à la prière...


17 octobre 2017, Kenyanan - Razaly et sa femme
Alors que l'on attend, à l'ombre, au bord de la route, que Maëly खुसी aie envie de rouler (!), Razaly, 81 ans, vient à notre rencontre... Après trois questions, il nous invite à passer un moment chez lui.
Il y fait frais.
Ils sont, lui et sa femme, doux, attentifs et adorables.
Alors que l'on se régale de thé et biscuits, Razaly ouvre et dévoile son trésor : de vieilles photos jaunies qui illustrent des bouts de son histoire (et celle de son pays)
Nasi-Sayur (riz-légumes) fraîchement achetés par Razaly et cuisiné par sa femme, pendant la sieste de Maëly खुसी ,
Rafraîchissante douche malaise en bonne et due forme : un grand réservoir d'eau en ciment dans une pièce sombre et un "boc" en plastique,
Séance photo dans le jardin avec toute la famille avant de se dire au revoir...

 24 octobre 2017, Angsana - les voisins
Dans le parc à côté de la mosquée, la balançoire est judicieusement placée face au coucher du soleil !
Discussions curieuses et ouvertes,
Goûter de roti jala (crêpes fines et "trouées"),
Conception et fabrication en bois d'une assise pour le jalounga (berceau en népalais) de Maëly खुसी.


29 octobre 2017, Kaki Bukit - les petites chinoises
Cinq gamines débarquent surexcitées dans notre chez nous pour quelques jours : une estrade communale couverte, calé au fond d'un parking couvert.
Elles courent, sautent, crient, dansent, jouent, chantent leur tube du moment pour Maëly खसी , ravie (baby shout toudoudoudoudou...)...
Et puis s'en vont.
Comme un ouragan !



Notre chemin en Indonésie - Salam Malaisie !

Indonésie - Du 14 au 28 août 2017


On a cueilli :  
Jambu,...

On a aimé : 
les ananas sucrés, l'après-midi dans la cabane au bord du lac, la journée passée à échanger avec Sutan et sa maman,

On a moins aimé
La circulation et les klaxons, la difficulté à trouver de l'eau potable (sans l'acheter !), la curiosité oppressante de certains indonésiens souvent seulement intéressés par un selfi, ...

Quelques mots de vocabulaires :
L'indonésien étant très proche du malais - à nos oreilles il s'agit d'ailleurs de la même langue !- nous avons communiqué en malais... dont vous pourrez découvrir quelques mots dans le bilan Malaisie !


Une couleur :
Marron.

Une odeur :
L'ananas.

Un goût :
Nouveau, celui du salak.

Un son :
"Boulèh!" (= étranger) hurlé sur notre passage.

Une sensation :
De l'eau sale mais fraîche jetée sur sa peau pour se décrasser d'une chaude journée.
Désagréable de se sentir animal de foire.

Retrouvez aussi notre sélection de photos en Indonésie :
https://photos.app.goo.gl/Fv5sLSFg7vhJhmXm8



Rôdage en Indonésie...

12 août 2017... les vélos sont enfin personnalisés et optimisés !
Nous voici donc fin prêts à les tester en terre inconnue...!


[... on nous en avait sagement avisé en Malaisie : un bébé sur-stimulé en journée est un bébé qui pleure en soirée...]

Dès nos premiers coups de pédales sur l'île de Sumatra, nous devinons que l'on va entendre Maëly खुसी !

Ici, ça grouille, le trafic est intense et bruyant... mais surtout... dès que l'on s'arrête, nous nous retrouvons encerclés par 5, 10, 15,... jusqu'à 100 personnes ! Une curiosité assez souvent peu interactive, parfois oppressante de ceux qui veulent observer le "boulèh" (étranger), les yeux ronds... qui nous décidera, au bout de 10 jours à écourter notre séjour et rebrousser chemin.




Lors de ce -trop court !- séjour, nous avons : longé des champs d'ananas; essuyé de très très très grosses pluies; suivi des papillons; goûté des salak; savouré des jus de tomate-arbuste au bord du lac; dormi dans la cabane de Irawan; grimpé la côte bordée de bananiers; passé la soirée chez les pompiers au milieu de l'immense forêt; fait la sieste dans le hamac à l'abri de l'orage; refusé de poser pour des centaines de "selfies"; observé des oiseaux exotiques; raté l'orang-outang; cuisiné avec Sutan, son fils et sa maman; appris à porter bébé en écharpe à l'indonésienne; chargé les vélos sur le toit du ferry...







dimanche 2 septembre 2018

Malaisie, permière partie !

Pour la deuxième fois du voyage, nous voici "catapultés"... en Malaisie cette fois ci, le premier jour du Ramadan.
Odeurs autres, couleurs autres, sourires différents, climat différent...


Nos premiers coups de pédales, à trois sur un seul vélo, à 11h du matin, se voient récompensés par transpiration et coups de soleil instantanés !
Notre première nuit sous tente... sera courte et étouffante...
Passé ce temps d'adaptation, nous sommes vite charmés par la Malaisie et la gentillesse de ses habitants.

Nous ne débattrons pas ici de l’existence du hasard, de la bonne providence, du destin ou toutes autres formes de mysticisme, mais, quelques jours à peine après notre arrivée, Jell, Sola et la jolie Angela-Hannah (9mois), nous cueillent à l'ombre d'un manguier... pour nous rapatrier généreusement à la maison de Nenek (la mère de Jell, prononcer Nénèh) où tous (Nenek, Ato (le papa/papy), Jell-Sola-Angela, et 3 fils adoptifs... sans compter les visites journalières de Momoth (sœur de Jell) et sa fille) vivent entre boulots respectifs, repas concoctés par Nenek et télévision... Et où, en tant que nounou, Nenek accueille les énergiques gamins du quartier métissé (d'orgines chinoise, indienne, indonésienne ou malaise).
Autant dire qu'il y a de la vie ! ... Et pleins de copains pour Maëly !


Pour la deuxième fois du voyage donc, après la famille Ale au Népal, nous sommes accueillis chaleureusement et généreusement chez des habitants pour... « le temps que l’on désire, et même un peu plus si possible ! »
Merci pour tout....

Nous y séjournerons 2 mois... le temps de vivre le Ramadan "intramuros", de goûter à tous les fruits du marché, d'observer d'exotiques oiseaux, papillons et singes... et, accessoirement, de trouver un vélo pour Anne-Laure ainsi qu’aménager le tandem pour faire voyager Maëly !



Discussions joyeuses et passionnées avec Jell,
Rires et musique avec Sola (originaire du Nigeria),
Échanges de recettes et cuisine avec Nenek, qui se confie !
Jeux et balades au parc avec les gamins,
Dégustation des pâtisseries de Nenek,
Baignade au détroit de Malaca pour se rafraîchir,
Respirer à s'en donner le tourni toutes les fleurs du quartier,
Apprendre a préparer le tempeh,
Et...

les mangues, les ramboutans, les mangoustans, les pitaya, les cocos, les jamblons, les langsat, les ananas, les bananes, ... Miam !

Ketupat Nasi (riz cuit à la vapeur dans un tressage de feuille de cocotier)

Mangue
Ramboutan
Mangoustan

Pitaya


12 août 2017, fins prêts à reprendre la route !