... en route vers l'autonomie !, ... in cerca di autonomia !, ... išče avtonomijo !, ... traži autonomiju !, ... тражи аутономију !, ... traži autonomiju !, ... kërkoni për autonomi !, ... во потрага по автономија !, ... ψάχνει για την αυτονομία !, ... по пътя за независимост !, ... Otonomiye geaiş !, ... გზაზე ავტონომიის !, ... ուղու վրա ինքնավարության !, ... !در مسیرm استقلال, ... නිදහස යන මාර්ගයේ !, ... சுயாட்சி பாதையில் !, ... स्वायत्तता की राह पर !, ... स्वतन्त्रता बाटोमा !, ...di jalan ke autonomi!, ... di jalan menuju otonomi!, ... บนท้องถนนเพื่อเอกราช!, ... នៅលើផ្លូវទៅស្វ័យភាព!, ... ກ່ຽວກັບຖະຫນົນຫົນທາງເພື່ອເປັນເອກະລາດ!, ... 在通往自治的道路上!, ... 自治の道に!, ... ¡En el camino de autonomía!

Translate

lundi 29 avril 2019

Notre chemin au Yunnan, en Chine... Konichuwa Japon !

Chine : du 5 mars au 3 avril 2018




Savoir-Faire que l'on aurait souhaité acquérir :
(mais faute d'occasion, de temps ou d'explications suffisantes pour établir une fiche...)
Cuisiner !!!!

On a cueilli :  
bananes,...

On a aimé :
la route G213, les "restaurants-frigos", voir un elephant (presque!) sauvage, les arbres en fleurs qui rqvissent les narines, la joie des chinois, la route qui serpente entre les jardins de the, grimper au milieu d'un des plus grand verger de mangues du monde (!), les racines de lotus cuisinees, le the a volonte, manger des fleurs, des graines, des pousses, des racines..., avoir un fou rire sur un toit du monde, les bles qui brillent dqns le soleil, les villages qui donnent l'impression de faire un saut dans le temps, la musique des rivieres, cracher nos coques de graines de tournesol grillees dans les descentes !...


On a moins aimé :  
se faire manger une couche par un chien alors qu'elle sechait, ne pas pouvoir transporter notre sabre dans le train pour Shangai, la descente sur Kunming en paves, l'ambiance des villes...

Quelques mots de vocabulaires :

Pour saluer : Nihao
Merci : Chié chié

Ayant pris un peu de retard pour mettre à jour ce blog, les quelques mots que nous avions acquis sont déjà oubliés... !




Une couleur :
verts

Une odeur :
du printemps, des toilettes ( moins chouette!)

Un goût :
tofu frits avec piments et pousses de soja crues

Un son :
le chant des oiseaux

Une sensation :
la joie profonde
d'avoir le ventre bien plein !






Retrouvez aussi notre sélection de photos en Chine :
https://photos.app.goo.gl/fVcsny2Ap8SLkV3K8



Paysage, Faune, Flore - Yunan (Chine)


Dès la frontière passée, le Yunan nous enchante !
Montagneux, vert et très fleuri... Ça sent le printemps !




Les petites routes en montagnes russes que nous empruntons jusqu’à Kunmig nous feront découvrir moult paysages : forêts luxuriantes, champs de  bananiers en pentes à pic, jardins de thé, champs de café, manguiers à perte de vue, étroites vallées, plateaux plus arides... sans oublier les multiples courses sous les vols d'oieaux exotiques colorés !







En dehors des grosses villes, le Yunan fut un véritable Bonheur à découvrir en pédalant !



Rencontres et Savoir-Faire - Yunan (Chine)

5 mars 2018
Première nuit en Chine, un petit village à quelques kilomètres de la frontière. 
N'ayant pas encore de repères, nous tentons la place publique, calme et paisible, pour nous installer... Calme et palisible... jusqu’à la nuit tombée où elle se transforme en deux pistes de danse en simultané ! 
Robes colorées, éventails et rubans, cacophonie bruyante de chants aiguisés, concentration imperturbable des danseuses de tout âge, piétinant en rythme... ou presque !
C'est décidé, désormais, on évite les places publiques pour se reposer !


10 mars 2018
Lancés dans une montée dont on ne voit pas le bout... on voit cependant vite la nuit tomber !
Campement improvisé sur le parking d'un parc naturel : le souriant gardien nous apporte un repas de fête : verts de  courges revenus dans ail, piments et gingembre, et soupe de colza...
Ici, on ne dort pas la panse à moitié pleine !

13 mars 2018 - Wanchan et sa famille
Au abords de Pu’er, il n’est pas aisé de trouver un coin tranquille pour camper. La nuit arrivant, on s’enfonce dans la seule ruelle qui sort de la route, sans grande conviction... Une surprise, mais douce et joyeuse famille nous accueille.
La vie est abondance et gourmandise ce soir là ! Il tiennent un restaurant et nous régalent de 1001 saveurs épicées : tofu frit, champignons noirs, graines germées et soupe de fèves...
Les rires qui se courent après de Wanchan (1 ans) et Maëly खुसी éclatent dans la nuit alors que l’on discute en grignotant graines de tournesol grillées et sirotant thé chaud...
Au petit matin, mamie nous offre de mignonets souliers cousus main pour Maëly खुसी et nous poursuit en scooter chargée de vivres pour nous convaincre de lui laisser notre fille en pension... !

14 mars 2018
Wong Mei, un peu alcoolisé et très souriant nous ramasse devant chez lui d’un grand éclat de rire, pour nous inviter à une cérémonie du thé dans les règles de l’art... suivi d’un repas de fête avec de nombreux copains ! Il y a tellement de saveurs qu’on ne sait plus ou donner des papilles !... Il ont même cuisiné un serpent attrape dans la journée...


15 mars 2018 - la famille Meng
Sans se lasser, Maëly खुसी fait, défait et refait des petits tas avec les cacahuètes qui sèchent au soleil, étalés sur la terrasse... De temps en temps, nous en faisons craquer la coque entre les doigts pour nous jeter l’arachide savoureuse dans la bouche !
Et le soir invités à partager un joyeux repas de famille...


19 mars 2018
Une fois de plus, la nuit ne nous attend pas pour tomber !
Cette fois-ci ce sera une aire de repos en travaux qui abritera notre camp de fortune...
Le lendemain, entre chatons’ poules et détritus, nous sommes invités chez la voisine, qui est aussi la cantine du chantier, à partager une soupe de nouilles géante !
Ça crie, ça gesticule, ça rigole. En réponse, on crie, on gesticule, on rigole !



mercredi 30 janvier 2019

Notre chemin au Laos - Nihao Chine !

Laos : Du 8 janvier au 5 mars 2018



On a cueilli :  
Pomelos, piments violets, "cherry", ...

On a aimé : 
contempler les levers de soleil sur le Mékong, les galettes de riz, déguster "coréen", les reliefs mystiques, entendre les éléphants barrir de l'autre côté du Mékong, trouver des abris du vent, croquer dans des graines de tamarin grillées, découvrir "Chang" (un film de 1927 tourné au Laos, musique entrainante de percussions bambou !), contempler les couchers de soleil sur le Mékong, échanger en français avec un vieux moine au milieu de nulle part, dévaler les pentes entre les bananiers, pédaler avec papy Pa'U, contempler les vallées d'en haut, ...

On a moins aimé : 
se faire virer d'un temple pour cause de "les enfants ça fait pipi partout", la chaîne de vélo qui coince en bas de la côte de 1000 mètres de dénivelé... et ne se decoicera qu´en haut, le cimetière d'arbres, attraper une grippe carabinée ...

Quelques mots de vocabulaires :

Pour saluer : Sabaidi
Merci : Khorp Tchaï

Ayant pris un peu de retard pour mettre à jour ce blog, les quelques mots que nous avions acquis sont déjà oubliés... !
...



Une couleur :
Gris poussière sur les feuilles vertes.

Une odeur :
de terre sèche.

Un goût :
sucré de la gélatine qui enrobe le grain de café vert.

Un son :
du gong qui siffle.
les craquements de la galette de riz sous la dent.

Une sensation :
d'être poussiéreux.
d'avoir faim !


Retrouvez aussi notre sélection de photos au Laos :
https://photos.app.goo.gl/xLeiqMuQRa6tdgJW8



Paysages, Faune, Flore - Laos


Petit tour au cœur des reliefs mystiques de la région de Thakhek...

Route qui serpente au milieu d’un immense lac de barrage devenu immense cimetière d’arbres... décor lugubre sous un ciel gris !
Vents forts.



Scintillance dorée du Mékong que nous longeons de près jusqu’à Vientiane.

Rizières, champs et troupeaux puis nous nous élevons sur des crêtes bleutées surplombant de profondes vallées.



Couchers de soleils sublimes éveillant l’immense statue de Bouddha.
Poussière et travaux à durée indéterminée avant de passer la frontière chinoise...



Rencontres et Savoir-faire - Laos


Mardi 9 janvier 2018, en haut du col - "Mamie cahute"
Le vent souffle fort aujourd’hui. Très fort. Et en continu.
Nous trouvons au col un endroit parfait pour marquer une petite pause : une cahute de planches en bois vêtue, aux airs abandonnés; une palissade savamment orientée (le vent doit être récurent !); un banc de bois; une table en bois.

Deux planches bougent pour laisser apparaître un visage dur aux yeux souriants. Mamie partage sa carafe d’eau potable (une denrée précieuse ici!) et son khao niao ( riz gluant).
Couturière de profession, elle prête à Maëly खुसी quelques chutes de tissu à faire danser dans le vent.
Qui souffle fort aujourd’hui. Très fort. Et en continu.


Dimanche 14 janvier 2018 
Après une longue descente vent dans le nez, une famille nous laisse nous installer dans un coin de leur station essence... 
Chocolat chaud avant de se coucher, dégustation de savoureux kakis jusque sur les oreilles (!), petits beignets de légumes au petit déjeuner...

Mercredi 17 janvier 2018
Les nuits sont fraiches et humides au bord du Mekong... Dans la brume, une grande silhouette efflanquée qui parle très bien français nous apporte biscuits et deux bougies pour la soirée...
Posee sur un tronc, sa lueur est douce. La flamme vacille dans la nuit noire.

C´est autour d´un feu de camp matinal que nous savourons un café brulant et papotons de tout, de rien d´ici,d´ailleurs, us, coutumes et litterature...
Deux des voisines, dont c'est le tour de nourrir les moines, nous offrent quelques cuillères d'une délicieuse confiture de tamarin.
La journée commence bien !


Dimanche 21 janvier 2018
Tout le village est reuni et l´ambiance est bonne au temple ! Aujourd´hui, collectivement, on repeint les baffles en noir... histoire d´envoyer du gros son avec classe !
Degustation d´essaims d´abeilles frits, discussions passionnee avec les peruches, nom kay par kilos et petales de fleurs jetes comme des confettis...

Mardi 23 janvier 2018, Vientiane - Pa´U
Maely खुसी , sourire jusqu´aux oreilles court vers son Pa´U... qui trouvera meme un velo (bien abime!) pour partager notre quotidien quelques jours... Quel Bonheur ! Merci !
Discussions transgenerationnelles, cantine coreenne, grosses suees et pieds dans le Mekong !

Samedi 3 février 2018, Ban Naho
Le temple au bout du ¨chemin des sourires¨, est tellement calme qu´on le croirait abandonne... Son responsable au visage doux nous couvre d´attentions... moustiquaire, nourriture et discours silencieux, apaisants.
Peintures colorees contant la vie de Bouddha, match de foot au milieu du troupeau de vaches, et priere matinale collective.

Mercredi 7 février 2018, Ban Nong - Tout le village du "col de roseaux"
Au ¨col des roseaux¨,peu de place pour planter les tentes...Un coin d´herbe devant un batiment qui s´averera etre la chapelle fera l´affaire.

Les voisins sourient timidement, s´approchent doucement, puis nous apporte eau, the et nous ouvre les portes de la chapelle pour y dormir. Puis nous y rejoignent pour un repas simple mais festif !

Dehors, autour du feu qui rechauffe le the, tout le village defile, curieux.





lundi 21 janvier 2019

Bonne annee...2018 !



Notre chemin en Thailande - Sabaidi Laos !

Thailande :
Du 30 octobre au 28 novembre 2017 puis du 11 decembre 2017 au 8 janvier 2018



Savoir-Faire acquis : 
- Cuisiner le Som Tam ou salade de papaye verte epicee (Cuisiner - Conserver)
- Cuisiner le Khao Niao ou riz gluant (Cuisiner - Conserver)
- Fabriquer  un "tupperware" en bambou (Fabriquer)

Savoir-Faire que l'on aurait souhaité acquérir :
(mais faute d'occasion, de temps ou d'explications suffisantes pour établir une fiche...)
- Fabriquer une cahute en bambou (Se loger)

On a cueilli :  
Tamarin, noix de coco, "cherry", citron vert, kombava, ...

On a aimé : 
se perdre dans les reliefs mystiques, cueillir des cocos au sabre, la sérénité des temples bouddhistes, les sourires des thaïlandais, la couleurs des rivières, jouer avec les enfants dans le parking transformé en piscine après la grosse pluie, voir des bananes noires, les papillons multicolores, les grottes sacrées, les Som Tam, prendre le temps de travailler le bambou avec Khan, les petites bananes sucrées, les Bouddha géants, longer la mer, regarder passer la mousson à l'abri (!), les moines qui donnent l'impression de léviter, manger des insectes (pour Pierre-Jean !) ...

On a moins aimé : 
avoir des difficultés à trouver des repas sans viande ni poisson ni œufs, ne pas pouvoir prendre autant le temps qu'on l'aurait souhaité à cause des visas, manger des insectes ( pour Anne-Laure !), ...

Quelques mots de vocabulaires :

Pour saluer : Sawatdikaa (pour les femmes) Sawatdikap´ (pour les hommes)
Merci : Khorp khun kaa (pour les femmes) Khorp khun kap' (pour les hommes)

Ayant pris un peu de retard pour mettre à jour ce blog, les quelques mots que nous avions acquis sont déjà oubliés... !
...


Une couleur :
Anne-Laure : Orange.
Pierre-Jean : Jaune.

Une odeur :
du bambou coupé fin.

Un goût :
de la sauce citron-miel-piments-cacahuetes du Som Tam.
du lait de soja.
du Khao Niao.

Un son :
des chiens qui aboient dans la nuit.
le "YOU!" jeté pour nous interpeller.
le rythme régulier et apaisant des coups de balais dans les cours des temple.

Une sensation :
du va et vient chaud des vagues sur les chevilles.
du croustillant du grillon sous la dent... !

Retrouvez aussi notre sélection de photos en Thaïlande :
https://photos.app.goo.gl/Q87VtZXKAYwtsvns9



Paysages, Faune, Flore - Thaïlande, 2ème partie

Lors de notre deuxième séjour en Thaïlande, nous longeons la frontière cambodgienne... avant de longer celle du Laos, à cet endroit naturellement délimitée par le fleuve Kong (Mékong)...




Nous avons la chance de trouver sur notre passage : des grottes sacrées bien cachées, des bouses d'éléphants cubiques, des oiseaux enchanteurs, des cailloux aux formes mystiques, un Mékong aux multiples couleurs, des parcs nationaux sauvages... parfois à perte de vue !














Rencontres et Savoir-Faire - Thaïlande 2ème partie

14 décembre 2017 - Réka et la none
Arrêtés par hasard à un temple qui porte chance et fortune - si tant est qu'on processionne trois fois  sous le corps d'un illustre sage en priant - pour notre pause de midi...
On y rencontre... 
Réka, tout de blanc vêtue à l'occasion de sa retraite pour remercier la chance qu'on lui a accordée en réponse à ses prières il y a quelques années... Douceur. Respect. Enthousiasme !
Une none, crâne rasé et tout de blanc vêtu pour cette vie choisie, qui joue avec Maëly खुसी à donner et recevoir... Douceur. Respect. Enthousiasme !


17 décembre 2017 - Au séminaire de méditation
Nous tardons à trouver un coin paisible pour dormir aujourd'hui... Nous nous enfonçons petit à petit dans la forêt... jusqu'à tomber sur des abris de fortune, faits de bâches tirées entre les arbres... puis un bouddha doré géant méditant face à un vaste tapis de paille... puis arrive une foule vêtue de blanc priant et méditant en déambulant...
Exaltation tranquille et sincère à découvrir et écouter les récits de notre bout de chemin,
Bonheur à partager prières et méditation collective en toute simplicité,
Sérénité d'une vie en communauté au cœur de la forêt...

Du 20 au 25 décembre 2017, Bankor - Eyan, Nuncha, Khan... et les autres !
Une semaine passée dans ce petit village... et merci les amis !

Eyan, une petite femme rayonnante aux lunettes rondes, comme son visage, qui partagera tout, avec joie et humilité. Directrice de l'école maternelle, elle nous y accueille, s'intéresse, comprend notre démarche, nous trouve un "professeur de tressage de bambou" et... nous initie à de nombreuses saveurs, nous emmène découvrir des lieux cachés et mystiques, nous suivra, au pas, des kilomètres dans sa petite twingo orange, les larmes au bord des yeux, le jour de notre départ...

Khan, le "professeur de tressage de bambou", qui de son regard discret et malicieux, suivra l'évolution du travail de son élève, en lui confiant des bouts de son histoire, en partageant ses repas épicés, en dégustant des insectes frits "récoltés maison"...

Nuncha, institutrice de l'école où nous logeons, qui ne cessera de nous couvrir d'attentions, de sourires et de bienveillance...



31 décembre 2017 - Au temple
Le vent souffle fort et fraîchement. Le moine "chef" offre son bonnet de laine à Maëly खुसी ...
Et des tongs à Pierre-Jean le découvrant en train de réparer les siennes, cassées pour la énième fois...
Et des glaces coco-lentilles pour fêter les joies de l'année !
Pendant ce temps, la lune pleine et brillante se lève entre les branches des arbres morts.

2 janvier 2018 - Au temple
Le moine "chef", sourire mystérieux aux lèvres, nous guide sur le terrain de jeu caché derrière le temple : d'immenses dalles de pierre séparées par des failles parfois vertigineuses, ponts en branche, bêbêtes faufilantes et rivière qui chante...
Anne-Laure assure, mordicus, l'avoir vu voler !

4 janvier 2018
L'après-midi dans la cabane à contempler le Mékong ne sera pas aussi tranquille que prévue... Les gamins, excités à notre rencontre, jouent, fanfaronnent, nous couvrent de cadeaux, discutent, rient et ne veulent plus nous lâcher !
La soirée ne sera pas plus calme : deux paumés alcoolisés jusqu'au bout des orteils, bien décidés à nous gâcher la nuit. Après nous avoir bien embêtés, appellent la police qui, avec tact, les enverra promener !