Translate

samedi 16 mai 2015

Rencontres : Ardèche (07)

Eric

Tout juste arrivés en Ardèche, nos rencontres hasardeuses nous emmènent sur les hauteurs de Saint-Paul le Jeune : la forêt de Champval...


Eric y a retapé un chalet ouvert à tous, sans électricité et alimenté par l'eau (fraîche !) de source... Une seule règle régit la vie de ce lieu d'accueil : appeler Eric (06 08 87 22 53) afin de s'assurer que personne ne l'occupe déjà. Une fois sur place, vous pouvez vous y sentir comme chez vous : couper du bois, faire le ménage, fabriquer, décorer, s'occuper des fleurs... Le principe nous a plu et nous y avons donc séjourné quelques jours afin de participer à la vie de la forêt : taille des oliviers, visite des ruches et autres bricoles au chalet...


Eric est un libre conteur, passionné et passionnant. Nous avons eu la chance de le suivre lors de l'une de ses balades contées au cœur de cette forêt magique, qu'il habite avec respect. Avec talent, il donne vie à des textes de différentes époques en leur redonnant leurs sens... Merci à lui de planter ces petites graines dans nos têtes !

Il a aussi mis en place un verger collectif dont l'objectif est de produire "trop de fruits", afin de nourrir les habitants, les gens de passage,... et le sol !

Un grand merci à lui pour son accueil simple et authentique !

Aurélien

De l'autre côté de Champval, Aurélien a racheté une parcelle de châtaigniers qu'il s'évertue a faire revivre. Ce chantier colossal pendra plusieurs années, ce qui n'effraie pas cet homme à la force tranquille, débordant de gentillesse. Après avoir éclairci la forêt pour en dégager les accès, l'heure est à la greffe... Et oui ! Le châtaignier se greffe car les variétés sauvages sont peu ou difficilement exploitables. Nous lui avons donc donné un coup de main, les doigts dans le mastic pour greffer une variété reconnue parmi les centaines d'autres : la "bouche rouge".


La transformation de la châtaigne n'a plus aucun secret pour lui, et il nous a donc expliqué comment se produisait la farine de châtaignes.

Merci, bonne continuation et longue vie aux châtaigniers de Champval !

Randa Ardesca

En franchissant la palissade de Randa Ardesca, c'est un véritable saut dans le temps que nous avons réalisé ! Benjamin, Guillaume, Lucile, Magali et les bénévoles qui participent à ce lieu sont des passionnés d'Histoire vivante. Ils ont créé ce lieu d'expérimentation archéologique afin de reconstruire des villages de différents époques : Paléolithique, Néolithique final, âge du Bronze, âge du Fer, Mérovngien et Carolingien...


Chacun de ces artisans (lutherie, verrerie, Bijoux, Poterie...) travaillent en relation avec historiens et archéologues afin de restituer au plus juste les méthodes utilisées à l'époque.


Nous avons aidé Guillaume dans la construction de son four à verre, en argile.

Merci pour l'accueil gaulois et les discussions historiques !

Maurice Chaudière

A quelques tours de roues de là, nous avons eu la joie de rencontrer Maurice Chaudière, un sculpteur-poète-greffeur-apiculteur-observateur-pédagogue... Ce vieux monsieur sait tout faire : de la confiture de carotte à la ruche en argile (qu'il a conçue) en passant par les greffes les plus insolites. (Il est le créateur du concept de "forêt fruitière" ou l'art de rendre productifs friches, landes, causses et garrigues...)

Un immense merci pour son accueil, son temps, l'abri en réponse à l'orage menaçant et surtout pour les discussions remplies de sagesse et d'expériences !

Dominique et Cynthia

C'est à Joyeuse, après une grosse journée que Dominique nous interpelle en pleine rue " Vous dormez où ce soir ? On aimerait vous inviter, on a aussi fait un grand voyage à vélo !"
Merci pour l'accueil et le parage d'expériences !
On va tenter de tenir votre record : seulement 2 crevaisons en 18000kilomètres !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire !