Translate

jeudi 9 juillet 2015

L'avventura, c'est plein de surprises !

"L'aventure, c'est l'avventura !", tel aurait pu etre le titre de son film si Claude Lelouch l'avait écrit en Italie.
"L'avventura, c'est plein de surprises !" l'aurait été s'il l'avait écrit sur un vélo...

Nous nous refusons de croire que l'aventure ne commence que lorsque l'on traverse une frontière, tant nous avons pris plaisir à explorer les routes de France et à y savourer la liberté du voyage à vélo. Il nous faut cependant admettre que l'Italie, bien que se trouvant seulement à quelques tours de pédales de la France, nous a apporté son lot de surprises !


Alors si vous aussi, lassés de vos tracas quotidiens, vous désirez vous laisser surprendre par les joies de la "Bici-Avventura", nous vous avons concocté ici de quoi vous mettre l'eau à la bouche.

Tout d'abord, et pour vous mettre en jambes, n'hésitez pas à la moindre occasion venue, à vous glisser hors des routes principales au traffic surchargé. La première règle pour vivre une aventure pleine de surprises sera donc celle-ci : laissez-vous guider par votre instinct et fuyez coute que coute tout ce qui fait du bruit, sent mauvais et consomme du pétrole ! Vous aurez alors peut-etre la chance de tomber sur le magnifique sentier de Gandria, ou sentier des oliviers, longeant le lac de Lugano. La tranquilité apparente de ses abords, la souriante sympathie des gens croisés ne pourrons que vous conforter dans votre choix d'avoir bifurqué. Ce n'est qu'après quelques kilomètres que vous vous appercevrez du vice caché par toute cette supercherie ! Gandria est un splendide petit village accroché à la falaise ou plutot, construit sur la falaise. Ici donc, pas de ruelles, mais une succession presque infinie de marches, que ce soit pour monter ou pour descendre ! 

L'épreuve s'annonce donc sportive mais vous pourrez toujours vous réconforter soit, en admirant le travail colossal que l'Homme a accompli ici, soit, en vous imaginant etre le premier cyclovoyageur à avoir tenté la traversée de ce petit village. 

A savoir : compter une heure par kilomètre soit, si vous ne vous perdez pas trop, une heure et demi de traversée ! Merci encore aux ames charitables nous ayant proposé leur coup de main dans la joie et la bonne humeur, conscients eux aussi, de participer à un exploit !








Nous vous conseillons ensuite, afin d'agrémenter votre source d'inspiration, d'emprunter les pistes cyclables italiennes. Votre tache la plus délicate dans ce cas précis, sera de trouver, puis de rester sur cette piste ! A savoir : en italien, piste cyclable se dit pista ciclabile, et se prononce : "pista tchiclaaabilé". Cela pourra vous etre utile, tant la signalétique peut etre variable... 
Une fois sur et certain d'etre sur la bonne voie, vous aurez surement la surprise d'avoir à "déchausser", afin de traverser une rivière de boue après, bien sur, avoir joué au 4x4 dans les cailloux ! Surtout si vous suivez la piste entre Nuova Olonio et Sondrio. 


Rassurez-vous tout de meme, toute cette piste cyclable n'est pas en si mauvais état ! Et vous pourrez toujours vous consoler en rejoignant la piste entre Edolo et Ponte di Legno qui mérite d'etre citée pour sa qualité et la beauté de son parcours le long de la rivière Oglio.

Pour les plus sportifs d'entre vous, ceux qui aime travailler le corps et l'esprit, veuillez emprunter le col d'Aprica, "passo del Aprica" en italien. Mais surtout, ne partez pas trop tot ! Attendez que les grosses chaleurs du début d'après-midi soient passées : 16h nous parait etre la bonne heure pour un départ de Tresenda. Vous partirez donc pour 800 mètres de dénivelé avec une section à plus de 12% et quelques unes entre 7 et 12 ! Mais là n'est pas la surprise, n'importe quelle carte suffisamment détaillée vous aura prévenu de ce qui vous attend. Non, ce qui vous prendra de court, ce sera l'orage... Et oui, après un départ sous une chaleur accablante, c'est la pluie et les rafales de vent qui vous accompagnerons sur les six derniers kilomètres !

Nous espérons, par ces quelques mots, avoir insufflé en vous le désir de changement, de nouveauté et d'épreuves aussi bonnes pour le corps que pour l'esprit; bref, le désir d'une échappée proche, pleines de surprises et de rebondissements !
Et voici donc pour les plus gourmands d'entre vous une idée de ce qui vous attend pour déjeuner, et une autre pour les petits creux de 16h...

Tome de vache, noix et pain à la farine de seigle (Merci Luigi et Ornella !)

Et un peu de couleur !
Nous terminerons ce petit mot par une citation empruntée à Cervantès et quelque peu modifiée par Papooo : "Pour la liberté, aussi bien que pour le bonheur, on peut et l'on doit aventurer sa vie..." 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire !