Translate

jeudi 26 juin 2014

Ilet à Malheur. Le retour !

Cette fois-ci, si on s'arrête à Ilet à Malheur, c'est pour proposer une intervention à l'école. Nos visages désormais familiers attirent à présent sourires et discussions. Notre contact avec Monsieur Damien (l'instituteur) passe très bien. Il nous propose d'intervenir le lendemain à 13h30. Le soir même, alors que nous avions repris nos quartiers dans notre salle à manger de luxe, il nous rejoint avec sa femme Lorène et Jules, pour faire plus ample connaissance.Nous aurons la surprise de parler "voyage à vélo", car ils en ont déjà plusieurs à leur actif ! La discussion fut riche de leurs expériences de voyage avec un enfant en bas âge. Nous voilà maintenant rassurés, et plus enthousiastes que jamais !


Ayant fait le choix de voyager sans montre, nous faisons comme à notre habitude et nous fions à notre instinct pour être à l'heure à l'école... verdict au portail : 13h28 ! Ça y est, notre horloge interne s'est synchronisée à l'heure réunionnaise (GTM +4)
Cette intervention fut un réel échange. Il faut que l'on vous explique : toutes les écoles de Mafate sont équipées d'un TNI (Tableau Numérique Interactif)... Mais koissa ilé ???... Rassurez-vous, nous avons eu la même réaction ! Ce sont donc les élèves qui nous ont initiés à ce savoir-faire dans l'air du temps, qui consiste à faire tourner la planète projetée sur un  écran froid et plutôt récalcitrant sous nos doigts maladroits. Nous qui croyions avoir atteint une certaine dextérité après notre séjour chez Christiane pour tresser le vétiver, nous tombons des nues ! La richesse de cet échange fut couronnée par la projection d'un film réalisé par les enfants présentant le cirque et leur îlet.

D'ailleurs... le saviez-vous ?
Au début du XIXème siècle, des marrons venant de Grand Ilet dans le cirque de Salazie s'installent à Malheur (qui n'a pas encore ce nom...). Ils se déplaçaient souvent pour ne pas se faire repérer et vivaient en autarcie. En 1829, un chasseur nommé Mr Guichard arrive avec son détachement et massacre une quarantaine de marrons. Depuis cet événement, ce lieu porte le nom d'Ilet à Malheur.
(extrait d'un petit livret historique écrit par les élèves de l'école.)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire !